ESS Forum International | 24 avril, 2017

Langues

  • English
  • Français
  • Español

L'initiative de la semaine #30 !

Mélanie Luchtens | 19 octobre, 2016

Le parc éolien de Middelgrunden

Copenhague, Danemark

 

Lancement du projet : 1996
Coopérative, municipalité
Nombre de membres :
Environ 10 000 membres
Nombre de foyers approvisionnés en électricité : 40 000

Les grandes villes détiennent le potentiel pour développer des sources d’énergie alternatives permettant d’approvisionner une partie de leurs énormes besoins énergétiques. C’est ce que démontre la ville de Copenhague grâce à un projet utilisant l’énergie éolienne d’un parc installé à ses abords.

Doté d’un bon potentiel éolien et propice à l’installation d’un parc par la présence de hauts-fonds, le détroit de Øresund aux abords de Copenhague fait naître une idée de projet visant à alimenter la capitale danoise en électricité produite par l’énergie éolienne. En 1996, le Copenhagen Environment and Energy Office (CEEO) démarre un groupe d’étude afin de cartographier le potentiel éolien du détroit, en regroupant des spécialistes, mais également de nombreux citoyens de Copenhague intéressés à l’énergie éolienne. Les 20 turbines du parc éolien sont inaugurées en mai 2001 et fournissent ensemble 40 MW, ce qui représente environ 4 % de la consommation d’électricité de Copenhague. Le projet est le premier du genre basé sur la forme coopérative et la vente de parts à des consommateurs ordinaires. En effet, la Middelgrunden Wind Turbine Cooperative regroupe actuellement environ 10 000 membres, des résidents de Copenhague ou étrangers ainsi que des compagnies.

Le projet du parc éolien de Middelgrunden vise à contribuer à l’approvisionnement en énergie durable pour la ville de Copenhague. Son principal objectif est de créer un partenariat pour la production d’électricité par l’installation et la gestion d’un parc éolien. En effet, le parc éolien est partagé 50/50 entre la coopérative éolienne de Middelgrunden et les services publics de la municipalité de Copenhague, la Copenhagen Energy Company. Elles gèrent chacune 10 turbines, selon un accord de partenariat signé pour une durée de 25 ans. L’élaboration d’une partie du projet en une forme coopérative permet d’intégrer la population dans la promotion et l’utilisation de l’énergie durable, tout en temporisant les défauts de l’énergie éolienne, notamment la pollution visuelle qu’entraîne l’installation d’un parc éolien aux abords d’une grande ville. L’adoption d’une forme coopérative a de plus fourni une crédibilité au projet, tant face aux politiciens qu’au public. La compagnie appartenant à la municipalité permet quant à elle de répondre aux besoins techniques et d’aller chercher les contractants nécessaires aux travaux.

 

Références (en anglais) :

Étiquettes