ESS Forum International | 28 juin, 2017

Langues

  • English
  • Français
  • Español

Le groupe RMB "Avec les jeunes pour l'ESS" au Forum Social Mondial !

Lecteur | 25 mars, 2013

     

Film-reportage réalisé par Julian Quiñones et Camille Grudé, membres du Groupe "Avec les Jeunes pour l'ESS" des Rencontres du Mont-Blanc, constitué de futurs entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire. Ce film a été tourné pendant le Forum Social Mondial de Tunis en Tunisie du 26 mars au 29 mars 2013. L'objectif de ce film est d'être un support au débat sur la place des jeunes dans l'ESS, leur implication, la situation de l'économie sociale et solidaire et notamment des coopératives en Tunisie. Il montre aussi des techniques de sensibilisation et de réflexion sur l'ESS avec notamment le théâtre.

 

 

Pour le Groupe RMB "Avec les jeunes pour l’ESS", en direct du FSM à Tunis  :
 
29 mars 2013 : Visite de deux sociétés mutuelles de base, de services agricoles dans la commune de Nabeul.

Le groupe des Jeunes avec l’ESS des RMB a organisé le 29 Mars 2013, en collaboration avec  le Réseau Tunisien de l’ESS, la visite de deux sociétés mutuelles de base de services agricoles dans la commune de Nabeul. L’objectif de cette visite était de découvrir des modèles d’ESS tunisien et comprendre leur fonctionnement.

Le terme « société mutuelle » est récent, il a été consacré dans une loi de 2005 élaborée par le Ministère de l’Agriculture. Ce dernier exerce d’ailleurs encore aujourd’hui un rôle de tutelle vis-à-vis de ces sociétés. Il faut savoir que la Tunisie a vécu une mauvaise expérience dans les années soixante, avec une politique gouvernementale axée sur le collectivisme, et donc une adhésion obligatoire des agriculteurs et producteurs à ces structures coopératives. Le terme « coopérative » rappelle donc cette époque, vue comme un échec par de nombreux tunisiens. Pour cette raison, le gouvernement a du remplacer l’appellation « coopérative » par « société mutuelle ». Il n’y a donc actuellement aucun statut prévu par la loi en Tunisie pour les coopératives. L’enjeu serait donc de voir en quoi les sociétés mutuelles ressemblent-elles aux coopératives ?

Suite aux informations données par les salariés et les membres de ces deux sociétés mutuelles lors de la visite, les participants ont pu  constater la complexité de la mise en place de structures de l’ESS en Tunisie. En effet, malgré les services offerts aux agriculteurs et le fait que ces sociétés participent à la mutualisation des efforts des agriculteurs et des producteurs de la région, l’organisation est bien différente de celle des coopératives que nous connaissons. Bien que ce modèle mutualiste respecte un certain nombre de principes et de valeurs qui s’inspirent des principes coopératifs, les différences entre ces deux structures sont notables.

Nous pouvons même dire que ce terme de société mutuelle est assez ambigu, dans le sens ou l’appellation coopérative est encore souvent employée. Toutefois, en se basant sur les 7 principes énoncés par l’Alliance Coopérative Internationale, nous avons pu observer que ces sociétés mutuelles ne répondent pas à un certain nombre de ces principes clés tels que:
- L’autonomie et l’indépendance
- L’éducation, la formation et l’information
- La participation économique des membres de manière équitable.

De manière plus générale et malgré le traumatisme existant au niveau national, une volonté de faire revivre le modèle coopératif avec ses principes et ses valeurs s’est faite sentir. D’ailleurs, quelques initiatives ont été prises par des jeunes, pour lancer le processus de législation en la matière.

 

28 mars 2013 : Le théâtre comme outil d’expression autour des principes de fonctionnement de l’économie sociale et solidaire (ESS)

Cet atelier a pris place au sein de la Faculté d’économie du Campus El Manar, à Tunis le 28 Mars 2013. Une vingtaine de personnes d’horizons très divers y ont participé, et la majorité d’entre eux n’étaient pas des praticiens du théâtre. Le but de cet atelier pratique de 2h30 était d'appréhender une technique théâtrale puis de réaliser un numéro de théâtre dans un espace réduit. Le professionnel du théâtre; Gonzalo Ortiz, membre du Groupe Avec les Jeunes Pour l'ESS des RMB et facilitateur de l’atelier a proposé d’utiliser la technique du geste, en vue d’expérimenter les interactions que l’on retrouve dans les dynamiques de l’ESS.

L’idée était de travailler autour d’une thématique commune qui donnerait ensuite lieu à la création d'un numéro théâtral. Cette thématique devait être choisie collectivement parmi des phrases fortes énoncées par le facilitateur, ou bien d’autres proposées par les participants eux-mêmes et amener à la cosntitutiond e groupes autour d'une thématique. Trois groupes de travail de 7 à 9 personnes se sont constitués.

Sachant qu’une grande partie des participants ne se connaissaient pas auparavant, ils ont du faire preuve d’une capacité à générer des échanges remarquables. Au niveau des groupes de travail, on a pu constater que les décisions ont été prises démocratiquement et respectant les conceptions de chacun(e)s. Ce sont ces interactions entre les personnes qui ont permis une telle créativité artistique, dont le résultat aura permis la réalisation de trois numéros utilisant uniquement le théâtre du geste, mettant en valeur la place de l'action dans des relations de pouvoir lors d’une action entreprise de façon collective.

Il a été possible dans un espace réduit et dans un temps réduit de vivre des interactions qu’on peut retrouver dans des organisations de l’ESS. Sans interactions saines entre les personnes, les structures de l’ESS ne peuvent pas fonctionner. Les participants par le biais du théâtre ont pu expérimenter les valeurs telles que ; le partage du pouvoir, la coopération, le respect de l'autre,  la communication, le courage et l'engagement, l’ancrage dans l’espace et l'adaptation aux contraintes tout cela motivé par la créativité . Ces intéractions sont indispensables dans un processus de construction démocratique et le théâtre permet rapidement de les expérimenter et d'en mesurer les conséquences.

 
28 Mars 2013 : Témoignages de jeunes entrepreneurs en économie sociale et solidaire, Forum Social Mondial de Tunis

Cet atelier interactif a suscité l’intérêt de personnes de plusieurs nationalités parmi lesquelles des représentants d'organismes qui opèrent dans les domaines de l'ESS et de la jeunesse. Le public a pu être acteur et co-construire l´atelier avec les organisateurs.

Ceci a été rendu possible grâce a une organisation de l´atelier en 2 temps: d'abord la constitution de groupes de réflexions sur deux thématiques autour de l'entrepreneuriat en ESS puis des témoignages de 6 personnes sur leurs expériences de création d'entreprise au Brésil, en Espagne, en Tunisie et au Maroc. En effet, la volonté des organisateurs était de permettre la rencontre, l'échange et la découverte des parcours et des expériences entre les participants afin de permettre leur mise en réseau. Enfin les participants ont pu échanger et débattre sur leurs différentes visions de l'ESS.

Plusieurs témoignages ont mis en avant la difficulté d'entreprendre en ESS dans le contexte tunisien, notamment la quasi absence de cadres législatifs pour différentes structures de l'ESS. Pourtant ces barrières n’empêchent pas les jeunes de lancer des initiatives innovantes porteuses d'espoir et en cohérence avec les fondements de la Révolution, en l’occurrence la dignité, la liberté et l'emploi.

Ce message a été reflété notamment par Wassim, cofondateur de la ´´coopérative´´ Nomad 08 spécialisée en technologies alternatives. Il a pu nous transmettre sa conception de la place des jeunes créatifs dans une Tunisie en lutte et en transformation sociétale et en recherche d'un modèle économique soutenable.

 

25 mars 2013 : Entreprendre en ESS ; une voie vers la citoyenneté, la démocratie et la dignité

 

Neuf jeunes entrepreneurs de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) de 5 nationalités (chilienne, colombienne, française, marocaine et tunisienne), membres du groupe « Avec les jeunes pour l'ESS » des Rencontres du Mont-Blanc (RMB) - Forum International des Dirigeants de l’ESS participent cette semaine au Forum Social Mondial (FSM) de Tunis.

La délégation souhaite sensibiliser au concept d'économie sociale et solidaire et s'inspirer de pratiques d'entrepreneurs d'autres pays.

Les jeunes proposent deux ateliers lors du FSM, le Jeudi 28 Mars puis une visite à l’extérieur de Tunis le 29 mars, pour rencontrer des entrepreneurs-coopérateurs tunisiens.

Premier atelier - 28 Mars, 9h-11h30: Témoignages dynamiques de jeunes entrepreneurs en ESS et brainstorming avec le public sur les motivations, freins et opportunités de l'entrepreneuriat en ESS.

Second atelier – 28 Mars, 16h-18h30 : Le Théâtre gestuel comme outil de réflexion et d'expression sur les valeurs de l'ESS, notamment la coopération, la solidarité et le partage du pouvoir. Expérimenter ces interactions entre les personnes grâce à différentes techniques de théâtre (masques, espace réduit, théâtre de l'image).

Visite de terrain d'entrepreneurs en ESS.

Un film-reportage sera réalisé grâce à la participation d'un étudiant colombien en cinéma accompagné par un professionnel de l'audiovisuel tunisien. Le film permettra de confronter les visions de l'entrepreneuriat dans différents pays, à travers les actions réalisées par la délégation et les rencontres avec des jeunes tunisiens et de différentes nationalités.

Ces supports seront ensuite utilisés dans les régions et pays des différents membres afin de sensibiliser les jeunes à l'entrepreneuriat en ESS et à la citoyenneté.

Suivez le groupe Jeunes des RMB sur twitter @montblancforum ou sur facebook !

Coordonnées pour nous contacter : laurarouze (at) gmail.com, marion.rousseaux (at) gmail.com

Tel. en Tunisie : 97 916 726

 

Partenaires et Sponsors :